Novembre 2007

12 novembre 2007

Rotondités

N., gueulant depuis le bout du rang : « A. t’as du PQ dans les fesses ! »
Regard couroucé, N. rétorque : « Ben ouais c’est vrai maîtresse elles sont plus grosses qu’hier ses fesses » et se tord de rire… A. se met à pleurer, consolée par ses copines « Mais non, elles sont pas grosses tes fesses et puis les garçons ils sont tous bêtes ».
D’ici peu de temps, A. se rendra compte qu’elle a une cambrure de rêve, N. la regarda sûrement d’une autre façon et les filles se pâmeront devant les p’tits machos de la classe…

En attendant N. a fait ses excuses à A. et a perdu 8 points sur son permis pour moquerie !

 

11 novembre 2007

Symboles de la république

coq_1Comme la coupe du monde de rugby s’y prêtait bien, j’avais fait une p’tite séance sur les symboles de la république française … (Même si c’est typiquement un sujet avec lequel je ne suis pas à l’aise ! )

Enfin bon, v’là quelques perles de l’évaluation:
«  Pour la prise de la pastille les péisant il disser il y a des gens anfermait dans la prison pour du rien alors on tués le chéfe de la prison »
 » Marie Josianne symbolise la république » (C’est ma préférée, j’ai rigolé toute seule devant mon paquet de copies pendant au moins 5 minutes !)

« Les paroles de la Marseillaise sont fiolentes parce que c’était de la fesolation« 
(un bon point pour celui qui comprend ce que ça veut dire !)
 » La femme qui symbolise la Fance s’est comme sigolene Royal. On la trouve sur les enveloppe »
 » Le coq est un symbole de la France parce que c’est comme ça »
(sous-entendu tu me casses les pieds avec tes questions idiotes !)

 

10 novembre 2007

Vélo (suite)

B : – Maîtresse, vous êtes pas venue à vélo aujourd’hui ? (Très observateurs les p’tits gars, ils ont vu que mon vélo n’était pas avec les autres dans un coin de la cour…)
Moi : – Non, je me le suis fait voler hier soir !
F :- Oh ben ça s’est nul, si vous voulez je vous prête le mien !
Moi : – Merci c’est gentil, mais ça ira…
B.: Mais vous êtes quand même venue !!! (sous-entendu :  » Moi, si j’avais une excuse pareille, je serais resté au fond de mon lit »)
Moi : J’ai pris le bus ! (Merci chers élèves de n’avoir fait aucun commentaire du style « Quoi, t’as même pas de voiture », il faut dire que peu de femmes dans le quartier ont le permis …)
Z : – Mais maîtresse, vous savez, il fallait l’attacher votre vélo (ton plein de sollicitude et air « Mais qu’est ce qu’elle est bête quand même !' »)
Moi : – Euh oui, je sais merci, … il ETAIT attaché
Z – Oh, mais comment ils ont fait alors ?
B et F le prennent alors en aparté et commencent à lui expliquer…Ils ont même l’air très au courant du type d’outils nécessaires…Je devrais peut-être leur demander où je peux trouver un vélo tout neuf pour trois fois rien ! …. Non ? Ah bon !


La minute bricolage
:
En cherchant une illustration pour cette note, j’ai découvert que ce qui est appelé souvent à tort une « pince monseigneur » est en fait une pince « coupe-boulons ». C’est fou, non ?
25b63625_2206_4aab_becf_c9035dc22721_4
La pince-monseigneur est en fait « une barre avec à ses extrémités deux surfaces plates légèrement recourbées dont une possède un arrache-clous ». On la confond souvent avec le Pied-de-biche qui à une de ses extrémités possède une surface arrondie.
pincemonseigneur
Et d’où vient ce nom ?
Monseigneur était utilisé pour nommer les personnes de haute dignité. Toutes les portes s’ouvraient devant ces gens importants. Ce qui a donné le terme « pince-monseigneur » puisque cette barre pouvait forcer et ouvrir n’importe quelle porte.

(merci Wikipedia)

Ah, je me coucherai un peu moins bête ce soir !

Même s’il semblerait après avoir interrogé mon zhom sur le sujet que ma découverte n’a rien d’un scoop… Bon ben tant pis !

 

09 novembre 2007

Demandez le programme

Alors pour cette deuxième période, nous avons :
– En littérature, l’étude du roman policier et particulièrement d’Un tueur à ma porte.
un_20teur_20_E0_20ma_20porte
Pour l’instant ils accrochent bien, j’en ai un qui m’a demandé : « Maîtresse y’aura du sang ? »
J’espère leur faire écrire la fin d’une nouvelle.

– En sport, un cycle d’acrosport
J’ai réussi à faire rugby sans trop de casse, donc maintenant je tente quelque chose dans ce genre là :

acro_fig
– Et pour rester dans la thématique, en arts plastiques une séquence sur « Comment représenter un personnage en mouvement ? »
Première séance aujourd’hui : Après un p’tit brain-storming fructeux, on part en premier lieu sur la piste de la position du personnage. Un élève grimpe sur une table, prend une position de son choix correspondant à une action, et les autres essayent d’en faire un p’tit croquis (avec explication préalable de son utilité et observation de quelques croquis d’artistes)…. Quand j’ai écrit ça dans mon cahier-journal, je me suis dit que j’allais droit au suicide… Et pourtant après les avoir bien brieffés, mis à part un énergumène qui a finalement passé l’heure à recopier le règlement, tout s’est bien déroulé, dans une ambiance bon enfant, avec de joyeux fous-rire qui ne dégénèraient pas…
Fous-rire notamment déclenchés par le manège de certaines collègues passant sans cesse devant ma porte (toujours ouverte) et venant voir, intriguées, pourquoi j’avais un élève couché à plat ventre ou faisant superman sur une table au milieu de ma classe !

– En sciences, on prépare l’expo sur l’alimentation et notre « petite histoire des aliments » avant d’enchaîner sur l’électricité.
electrocution
Et puis sinon on fait aussi des maths, de la grammaire, du vocabulaire, de l’éducation civique, de l’allemand, de la musique, de l’informatique, de la géographie, de l’histoire, …

08 novembre 2007

Enervée !!

diebstahl_veloComment elle va faire la p’tite maikress pour aller demain au boulot ?

J’en sais rien, je m’suis fait piquer mon vélo !!!

Ca m’énerve tellement, j’y étais attachée à mon vélo avec lequel j’allais au boulot, je faisais mes p’tites courses, etc… j’avais même fait HIER l’acquisition d’un casque et de lumières plus performantes ! J’allais au boulot le long de l’eau et des jardins ouvriers, croisant cygnes, ragondins, poules d’eau, écureuils, pêcheurs et jardiniers… Je bougeais ma demi-heure quotidienne…

Tiens, j’ai même plus envie de vous raconter comment mes cht’its n’élèves se sont rangés tous seuls devant la classe alors que la directrice me tenait le crachoir !

05 novembre 2007

Pub !

stylop_titemaikressl_copie

Chic, chic, je fais partie de la bande des stylos rouges
Pour en savoir plus, allez voir les dessins de Jack sur danger école.

Mieux qu’avec tout mon blabla, il arrive à saisir en quelques coups de crayons ce qui fait la saveur de notre boulot. Allez voir aussi son guide « Survivre à l’école » plein de bon sens !

 

04 novembre 2007

Cadrés

Dans ma classe, le comportement est géré par un permis à points, mis en place collectivement en début d’année. Les élèves disposent de 20 points au début de la semaine, et ils en perdent s’ils se bagarrent, ne font pas leur travail, coupent la parole, etc…
Le vendredi, les points sont comptabilisés, les sanctions (pertes de responsabilités, punitions, …) ou récompenses (félicitations, responsabilités supplémentaires, …) tombent, et ils doivent faire signer leur permis pour le lundi.
Plusieurs parents m’ont dit apprécier ce système, car à chaque fois la règle enfreinte est précisée sur le permis, ils savent ainsi exactement ce que leurs gamins ont fait !
Les élèves apprécient d’être traités tous de la même façon : la même infraction au règlement de la classe provoque toujours la même sanction. Et je sens que certains ont fait des progrès depuis la mise en place de ce permis. Avec un -8 points pour une moquerie, j’ai réussi à avoir un climat de classe où un gamin peut se tromper sans que les autres se foutent de lui automatiquement. D’autres se fixent des objectifs : « Cette semaine j’aurai au moins 16 points » ou viennent me voir tout fiers : « Maîtresse, t’as vu j’ai perdu que 10 points alors que la semaine dernière j’en avais plus aucun ! »

Juste avant les vacances, conseil de classe pour faire le bilan du permis à points. Je leur demande s’ils pensent qu’il y a des modifications à apporter. On supprime certaines règles qui n’ont plus d’utilité, on en rajoute d’autres par rapport à ce qui s’est passé en classe… Puis vient la question du nombre de points, je m’attendais à ce qu’ils veuillent minimiser les sanctions…et au contraire …
« Maîtresse, violence verbale finalement c’est aussi grave que violence physique, parce que ça fait mal aussi, il faudrait enlever aussi 10 points »
« Oui, et puis tricher c’est très grave, on devrait passer à 10 points »
« Et se balancer c’est dangereux parce qu’on peut se blesser, il faudrait rajouter la règle dans le permis et enlever 8 points ! »
« Et puis maîtresse, il faudrait enlever tout de suite les points, parce que parfois vous laissez des chances et on en profite !!! »

Euh… Bon d’accord…même si j’ai du limiter un peu leurs exigences de punitions (recopier 10 fois le règlement intérieur de l’école, ça fait un peu beaucoup quand même…)
Qu’on ne me dise pas que les gamins d’aujourd’hui ne sont plus à la recherche de règles et de cadres. C’est même très précisément ce qui manque à la plupart de mes élèves dans leurs familles et qu’ils recherchent à l’école !

Poster un commentaire

Classé dans Archives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s