Archives mensuelles : février 2008

Désolée

 Ils m’ont collé une migraine d’enfer et ma grande question était de savoir lequel prendre pour taper sur l’autre… Y’ a des jours comme ça où ils m’énervent, mais ils m’éneeeeeervent…

Ce n’est donc pas aujourd’hui que je parlerai de la reproduction des girafes et autres mammifères !

Publicité

6 Commentaires

Classé dans Humeurs

Ayé, on a commencé à parler de seeeeexe !

Grand début de la séquence sur la reproduction !

Fous-rires ou regards gênés de rigueur !

Certains ne veulent même pas en entendre parler :

N. (celui-là) : Maîtresse, je vais pas y arriver, je vais mourir de rire

O. (p’tit musulman très convaincu qui arrive en retard tous les vendredis après midi parce qu’il revient de la mosquée) : Mais je veux pas apprendre des choses que je dois pas savoir. Quand je serai grand je vais me marier, ma femme me donnera des enfants, je l’emmenerai à l’hopitâl et je verrai bien à ce moment là !

Ben tant pis pour toi, tu y auras le droit quand même, ce sont les programmes du cycle 3 ! Je vous mets même l’extrait précis, les gamins doivent : savoir que la grossesse est consécutive à une fécondation, à l’origine d’un nouvel individu ; savoir que, chez les êtres humains, la sexualité ne se réduit pas à la reproduction de l’espèce ; connaître les modifications qui apparaissent à la puberté (ex : les règles) et les risques contre lesquels il convient de se prémunir (ex : grossesse précoce, IST). J’ai appris le passage par coeur pour le ressortir aux parents qui viendront râler ! J’ai même prévenu la directrice que je commençais le chapitre !

Pas évident d’aborder le sujet entre les rires ou la gêne des élèves et les réticences des parents. Mais les gamins n’en entendront plus parler avant la 4ème (si le prof de bio, effrayé à l’idée de parler de sexe à une classe d’adolescents aux hormones en ébulition, ne saute pas le chapitre). Et pour beaucoup, pas le peine d’essayer d’en parler à la maison (N. (toujours le même) a raconté que quand il avait posé des questions à la maison, il s’était pris une baffe !!!). Les copains ne sont pas d’une grande aide non plus, soit ils se moquent soit ils n’en savent pas plus !
Or je me dis que la 4ème ce sera déjà trop tard pour certains. Une de mes élèves de 10 ans m’a expliqué que sa mère avait 25 ans et son père 23 ans. Et en voyant certaines nénettes de la classe, je me dis qu’elles ne vont pas attendre encore 3 ans avant d’être sexuellement actives (Oui j’ai vu Juno récemment !). Et je voudrais qu’elles sachent qu’elles ont le choix d’avoir ou non 5 ou 6 gamins comme c’est monnaie courante dans le quartier ! Je parlerai contraception, je parlerai aussi d’abstinence pour leur faire comprendre que rien ne presse…

On se dit parfois que les gamins d’aujourd’hui en savent déjà beaucoup avec la télé, les films, etc… mais en fait passés les quelques mots crus de leur vocabulaire (dont ils ne savent souvent pas la signification) ils sont bien ignorants !

Par exemple, beaucoup d’élèves ne savent pas comment sortent les bébés ou sont persuadés qu’ils sortent pas les fesses ! Il est peut-être important de leur dire qu’ils n’ont pas été déféqués par leur mère !!!

8 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Question grammaticale ?

Maîtresse, on dit un cheval et des chevaux. Mais pourquoi on dit les cheveux alors que les chevaux ils ont pas de cheveux ?  

Et la même chose plusieurs fois très vite, c’est possible ? (Mais non je lui ai pas demandé, je l’ai juste pensé très très fort)

6 Commentaires

Classé dans Perles et bons mots

La maîtresse est un être humain !

Dur dur quand on est de surveillance de se retenir toute la matinée !

Heureusement pour moi, les toilettes des maîtres sont juste à côté de ma classe. Alors quand les gamins sont en plein exercice, j’en profite pour faire un p’tit pipi !

Manque de bol, aujourd’hui je me rends compte qu’il n’y a plus de papier … je retourne donc  prendre un rouleau dans le stock de la classe sous le regard médusé de certains élèves ! Eux-mêmes se baladent sans arrêt avec le rouleau car il n’y a pas de papier dans les toilettes des élèves, mais visiblement que la maîtresse puisse aussi avoir l’usage du PQ les a presque choqués ! Y’a même une gamine qui a « chuchoté » à sa voisine (mais toute la classe a entendu) : « Tu te rends compte, la maîtresse va faire caca… » d’où le silence gêné de certains et les sourires narquois des autres.

C’est là que prenant mon plus bel air « mais non j’suis pas gênée du tout », j’ai répondu à la demoiselle, que d’après notre leçon sur la digestion, c’était le cas de tous les êtres humains, maîtresse comprise ! Et j’ai rajouté que pour une question d’hygiène, il fallait utiliser le papier dans tous les cas !

Puis je me suis eclipsée aux toilettes parce que ça devenait urgent et que j’avais une furieuse envie de rigoler !

PS : Désolée pour la teneur des derniers messages, je vous jure que je ne coure pas après les recherches débiles sur Google !

13 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Comment éviter les « poil au zizi » ?

Comme Jyaire, vous vous demandez sûrement comment j’ai réussi à éviter les « poil au zizi » et cie dans le dernier travail d’expression écrite/ rédaction / composition / production d’écrits (à choisir suivant l’époque où vous étiez à l’école, a priori ça va de nouveau s’appeler rédaction)

Pour cela, il vous faut un N.

Quand N. entend les mots pipi, caca, zizi, derrière, etc. , il rigole. Mais vraiment. Il n’a pas juste un p’tit rictus comme tout gamin normalement constitué. Il ne pouffe pas discrètement, il est mort de rire. Pendant 2 minutes minimum. Il doit même sortir dans le couloir pour se calmer.

Or l’autre jour, certains gamins commençaient à écrire avec un p’tit sourire en coin. M’attendant au pire, je les ai prévenus : « Si vous écrivez quelque chose qui ferait mourir de rire N., je vous mets un D ! »

Plusieurs ont pris consciencieusement leur gomme, effaçant une bonne partie de leur texte… et je n’ai pas eu de bêtises !

7 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Googleries

Plus le nombre de visiteurs augmente, plus la quantité de mots clés zarbis augmente :

expression chèvre pour caille (connais pas !)

– infirmière de titeuf à poil (j’ai pas ça en stock)

punition pour sale gamin (malheureusement on peut pas faire grand chose !)

100 balles et un mars (et puis quoi encore !)

prof trop bonne (on va imaginer que c’est sur le plan professionnel !)

père noël homo et méchant (ah bon ?)

gamines à poil (pervers !)

crapaud mort d’amour (que c’est romantique !)

p’tite fesse (je voudrais bien)

prof célibataire (désolée, déjà casée)

comment traduire l’expression vie de classe en italien (sorry, je ne parle pas italien)

ménage du père noël (c’est pas les lutins qui font ça)

maikress trop gentille (merci)

CM2 méchants (allez, pas tant que ça)

Et pendant longtemps la principale recherche faisant attérir sur mon blog était : …… ampoule !!!

Mais non ce post n’a pas pour objet de cacher que vacances obligent je n’ai plus grand chose à raconter… (ou si peu…)

7 Commentaires

Classé dans Humeurs

Célèbre ?

En passant rapidement sur mon blog (désolée, depuis 4 jours c’était du programmé, je profite bien de mes vacances !), je suis tombée sur ce commentaire :

« Bonjour,

Je suis journaliste indépendante, et j’écris actuellement pour le magazine féminin Prima un article sur les femmes qui se “révèlent” sur leur blog. Comme je trouve votre blog très sincère et bien écrit, je me demandais si vous accepteriez de témoigner.
Si vous êtes d’accord, répondez moi le plus vite possible en me donnant les informations suivantes:
– votre âge,
– votre situation familiale
– votre profession
– votre lieu de résidence
– si vous êtes d’accord pour rencontrer le photographe du magazine pour illustrer l’article (indispensable).

En l’attente de votre réponse, je vous souhaite une très bonne journée,

Julie Pacorel »

Sur le coup, je me suis dit « Whaou » ! Merci pour l’intérêt porté à mes p’tites aventures !!!

Et puis être mentionnée dans Prima, ça ferait exploser mes stats !

Mais j’ai réfléchi : depuis le début, j’essaye de garder au maximum l’anonymat. Parce que mes p’tites histoires ne dérangent personne tant que personne ne se reconnaît. Mais imaginez une maman qui me découvre dans le magazine et se rend compte sur mon blog que je suis en train de parler de son gamin ?

Et puis, mes collègues ne sont pas au courant du blog : je n’ai pas envie qu’elles imaginent que je vais écrire sur elles, pas envie de me « dévoiler » ou que cela soit mal interpréter… Seuls les parents et amis proches viennent me voir de temps en temps.

Je pense aussi aux profs qui ont déjà eu des problèmes avec leur hiérachie à cause de leur blog, même si je m’abstiens de tout billet concernant mes collègues, ma directrice ou mon inspecteur (même si …).

Donc pour toutes ces raisons, Mme Pacorel, je suis désolée de devoir répondre par la négative !

Et voilà comment on passe à côté de la gloire !!!

12 Commentaires

Classé dans Humeurs

Macho !

Un des p’tits gars avait renversé de l’encre sur le sol, je lui demande de nettoyer, et quand je me retourne, je vois que c’est une demoiselle qui essuie les taches à sa place !!!

Evidemment je ne suis pas d’accord, mais le charmant gamin rétorque :

Mais de toute façon ça n’existe pas les hommes de ménage.

Mais bien sûr que ça existe, et pour te le prouver, tu vas me ramasser tous les papiers qui traînent ! 

Et j’y vais d’un p’tit laïus sur le fait qu’il n’y a pas de raison que les garçons ne fassent pas aussi le ménage, la cuisine, la vaisselle…

Mais là B. m’interrompt :

Mais maîtresse, les garçons ne peuvent pas faire la vaisselle ! Ben oui, ils ont beaucoup de muscles, alors ils frottent trop fort et cassent la vaisselle !

Précisons que B. est le p’tit roi de sa famille, tant attendu après 4 soeurs aînées !

Désolée Emelire, mais je ne crois pas que c’est avec la prochaine génération que les choses vont s’arranger !

9 Commentaires

Classé dans Non classé

Poil au …

Dans Scoubidou la poupée qui sait tout de Pierre Gripari, la poupée chante une p’tite chanson pour que le papa de Bachir lui achète un vélo. Mes élèves ont chacun écrit une chanson sur le même modèle :

Papa veut une raptor, une toute petite raptor (c’est une moto, j’ai demandé…)
comme un poil de rat,

avec des roues, poil d’ours (il a un peu de mal avec les rimes !)

avec un guidon, poil de dindon

avec des freins, poil de reins

avec un moteur, poil de hauteur (!!)

et un siège, poil de neige

C’est pour xxxto, poil de toto.

——–

Papa veut une wii, une toute petite wii,

comme un poil de riz

avec un batonnet, poil de nez

avec des cables, poil de diable

avec une télé, poil de poulet

c’est pour xxxae, poil de chat

——–

Papa veut une moto, une toute petite moto

comme un poil de chameau

avec des freins, poil de lapin

avec un moteur, poil de raton-laveur

avec des roues, poil de hibou

avec un phare, poil de homard,

et une sonnette, poil de crevette

c’est pour xxxess, poil de mercedes

——–

Papa veut la play 3, une toute petite play 3

comme un poil de chamois

avec une manette, poil de rainette

avec un câble, poil de scrabble

avec des jeux, poil de noeud

avec un bouton, poil de mouton

et une télécommande, poil d’amande

c’est pour xxxa, poil de chat

——–

Maman veut un gâteau, un tout petit gâteau

comme un poil de châmeau

avec du chocolat, poil de chat

avec une assiette, poil de crevette

avec une cerise, poil de réglise (!)

avec une crème chantilly, poil de tapis

avec une noix, poil de chinois

c’est pour xxxa, poil de nana !!!

12 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Adjectifs

Encore une p’tite compil de réponses tordantes/désespérantes à une éval :

Questions : A quoi sert un adjectif qualificatif ?

Réponses :

à dire ce qu’il fait le nom

à expliquer coment est La Chose (avec les majuscules !!!)

ça sert a fair dé phrase

sa serre à préciser l’Etre d’une personne (très heideggerien ça !)

sa sert à ne pas se tromper dans la phrase qu’on écrit

il sert à apprentre à travailler à expliqué à comprendre

il sert à trouver le nom au passé simple !!! 

sa sert a dir qui est l’adjectif !

sa sert à dire qui est ce qui est petit : c’est le garçon !( avec lui va falloir revoir la différence entre définition et exemple !)

2 Commentaires

Classé dans Perles et bons mots

Trop cool !

Une de mes élèves ne reviendra pas après les vacances*, elle va vivre à la Réunion. Réaction des autres :

Trop cool, tu vas voir la miss France

Trop cool, tu vas pouvoir voir le film Madagascar (on venait de situer l’île sur le planisphère…)

Perso, je pensais surtout à la mer et au soleil, mais bon !

La gamine est partie à 16h, je voulais me fendre d’un p’tit mot gentil, mais la gamine m’a salué d’un « aurevoir maîtresse » et est partie comme d’habitude, comme si elle revenait le lendemain …

J’imaginais qu’il y aurait quelques larmes : elle était avec les mêmes camarades depuis la maternelle et n’avait jamais rien vu d’autre que le quartier… Mais rien, juste quelques copines qui lui ont refilé un dessin et un ours en peluche !

Pfffffffff trop sentimentale la p’tite maikress !

(* Vous en faites pas, mes drôles ont réussi à me donner suffisamment de matière en deux jours pour avoir de quoi tenir mon blog pendant toutes les vacances !)

6 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Chaîne

En plein exercice de maths, je vois H. taper A.

Evidemment j’enguirlande H. qui me rétorque : Oui mais c’est F. qui m’a dit de le faire

Je demande donc le pourquoi du comment à F qui répond : Ben c’est Z. qui a dit qu’il faut faire passer de taper A.

Défense de Z. : Ben c’est pour rigoler !

Ben voyons ! Qu’est ce qu’on se marre !

En tout cas, la commanditaire, le passeur et l’homme de main ont tous écopés de la même peine : -10 points pour violence physique… Ce qui a suscité un grand débat : les deux premiers ne trouvaient pas normal d’être punis alors qu’ils n’ont « même pas frappé« ! Les autres y allaient de leur p’tit commentaire : Oui mais Machin il mériterait plutôt ça… et Truc c’est plus grave il faudrait mettre un mot à ses parents…Ce qui m’a valu de m’énerver un bon coup parce que :

– si je les laisse commencer à discuter mes punitions (qui sont déjà très limitées…), je ne suis pas sortie de l’auberge

– si on est assez bête pour faire passer des messages de ce style, on ne vient pas en plus râler ! Et si on te dit de sauter par la fenêtre, tu le fais aussi ????

– et puis la maîtresse c’est moi bordel ! Et si vous voulez décider des punitions à mettre, vous faites d’abord 3 ans d’études après le bac, vous passez le concours de maîtresse et on en reparle ! 

Enfin vivement les vacances, parce que pendant que je poussais ma gueulante y’avait comme de l’écho dans les autres classes !

10 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Punition surréaliste

E. est un gamin sympa mais qui n’a pas compris que les plus courtes sont les meilleures.

Depuis l’épisode de la saucisse, il répète au moins 20 fois par jour : sucuk !

Visiblement son grand plaisir est de caser le mot le plus souvent possible ! J’ai essayé de lui faire  lui faire comprendre que c’était un peu, beaucoup, totalement… agaçant ! Mais rien à faire ! Surtout que les autres commencent à trouver ça très drôle !

Ce matin, ils devaient inventer la fin de la sorcière du placard aux balais de Pierre Gripari. Ils devaient notamment trouver un moyen de sauver le héros des griffes de la sorcière. Pour une fois tout le monde (ou presque) était concentré sur son travail quand E. lève le doigt : Maîtresse, on peut écrire qu’il est sauvé en mangeant du sucuk ?

C’était la fois de trop : pour demain, il me recopiera 100 fois « Je ne répète pas le mot  sucuk à longueur de journée pour faire rire mes camarades« . J’attends de voir s’il y aura une réaction des parents…

Il paraîtrait que c’est interdit de leur faire copier des lignes… je le fais quand même, le principe du punition c’est que ça doit être pénible !

71 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Photo de classe

J’annonçais hier après-midi qu’aurait lieu ce matin la traditionnelle photo de classe. Déjà je perdais tout leur attention pour la leçon en cours : comment allaient-ils s’habiller ? se coiffer ? Certains râlaient de ne pas avoir été prévenus plus tôt pour acheter de nouveaux habits.

Et ce matin, nous avons eu :

– ceux qui étaient comme d’hab, rien à f….. et puis la photo ça fait c………… et de toute façon je l’achèterai pas !

– ceux qui avaient été habillés par maman : récurés de la tête au pied, les p’tits mecs en chemise blanche, et les demoiselles en robe rose à frou-frous et chaussures vernies. D’habitude ceux-là souhaiteraient disparaître sous terre.

– enfin, il y a tout le lot de ceux qui s’étaient fait beaux tout seuls : nous avions donc au moins deux pots de gels vidés par tête pour faire tenir de magnifiques crêtes, des strass, des paillettes, des jupettes, des cheveux crêpés, nattés, tressés, tirés…, des slims (très important m’a-t-on dit), et énormément de quincaillerie. Certains sont même tombés dans le parfum… même si je leur ai dit qu’on ne sentirait rien sur la photo.

Vint la phase du placement : déjà les garçons boudaient parce que le photographe leur avait fait remarquer que tous les élèves les plus grands étaient des filles, ensuite N. piqua une crise parce qu’il n’était pas à côté de son pote, C et Y les p’tits amoureux étaient ravis d’être ensemble tandis que H et F qui-ne-sont-pas-amoureux-mais-que-les-autres-disent-qu’ils-le-sont essayaient de se tourner le dos.

Mais le photographe a quand même réussi à avoir les les 28 regardant l’objectif, souriant vaguement, sans faire d’oreilles au voisin ou de grimaces !

Mission accomplie !

9 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Copiteuse !

Bon c’est un peu du réchauffé et ça vient de la classe d’à côté parce qu’aujourd’hui j’suis un peu en panne ! Que voulez-vous je travaille en flux tendus et ce matin, rien d’intéressant à noter. Ils étaient soit amorphes soit bavards…

Pendant la lecture d’un texte dans la classe de CM1 de ma collègue, les élèves rencontrent au détour d’une page le mot « nu »!

B., un p’tit gamin noir, s’esclaffe et émet un « Berk » sonore !

Ma collègue lui demande alors : « Ben quoi, quand tu prends ta douche, tu es comment ? »

B. reste silencieux un instant puis répond  « Maîtresse, je peux pas rougir, mais au-dedans je suis tout rouge ! »

7 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Pamela Anderson

A. est une grande fille, un peu molassonne, aux courbes féminines déjà très développées !

Vendredi matin en sport, elle courait avec peu d’énergie tout en faisant de grands gestes quand E. s’est exclamé : « Maîtresse, regardez elle court comme un ralenti d’Alerte à Malibu ».


Ce fut encore un des ces grands moments où je reste très sérieuse mais où les gamins ne sont pas dupes et ont très bien compris que j’ai envie de me marrer comme eux ! C’est vrai qu’il ne manquait que le maillot de bain rouge….

Et puis la plage, et la mer, et le soleil…

7 Commentaires

Classé dans Vie de classe

Comme promis : Versailles et la mouche

Mot d’hier : éphémère.

Et à ma grande surprise, ils me parlent tous de ce petit insecte :

Explication : il semblerait que Titeuf en parle dans un épisode (ah que serait l’éducation nationale sans Titeuf !)

Nous en venons donc à parler des insectes (ils sont bien compris que plus longtemps ils me poseront des questions plus longtemps ils retarderont le moment de bosser vraiment !)

Et un sacré loustic me demande le sourire en coin : Et maîtresse la mouche avec de gros yeux qui est un peu verte comment elle s’apelle ? Vous savez celle qu’on trouve sur le … !

J’ai bien compris que le zigoto trouverait très drôle que la maîtresse prononce les mots « mouche à merde » !

Mais je l’ai botté en touche : Si elle t’intéresse tant que ça, cette mouche, tu nous prépares un exposé de 10 minutes dessus pour lundi… Comme il est un peu allergique au boulot, ça l’a calmé !

Mais la discussion générale est repartie sur les mouches :

C’est vrai que les mouches ont des milliers d’yeux ?

– Pas vraiment, elles n’ont que deux yeux mais qui ont des milliers de facettes

– Ah alors ça réfléchit la lumière ! Ben finalement les yeux des mouches c’est comme la galerie des glaces !

Demain je vous parlerai de Pamela Anderson…

6 Commentaires

Classé dans Perles et bons mots

Ouf, c’est le we !!!

Désolée mais après :
– la surveillance de la récré sous le préau pour cause de pluie (imaginez le volume sonore d’une récré en intérieur)

– la peinture avec 28 élèves, par groupes, un vendredi aprèm (je sais je suis maso…)

– une p’tite réunion à la place du déjeuner

– un papa qui vient râler parce que ça pov’chéri est embêtée par la voisine de table

– et enfin l’aide aux devoirs au collège avec un Kevin plus qu’abominable…

C’est tout ce que j’ai à dire !

PS : Mais demain vous saurez quel est le point commun entre la mouche et Versailles !

10 Commentaires

Classé dans Humeurs