Ayé, on a commencé à parler de seeeeexe !

Grand début de la séquence sur la reproduction !

Fous-rires ou regards gênés de rigueur !

Certains ne veulent même pas en entendre parler :

N. (celui-là) : Maîtresse, je vais pas y arriver, je vais mourir de rire

O. (p’tit musulman très convaincu qui arrive en retard tous les vendredis après midi parce qu’il revient de la mosquée) : Mais je veux pas apprendre des choses que je dois pas savoir. Quand je serai grand je vais me marier, ma femme me donnera des enfants, je l’emmenerai à l’hopitâl et je verrai bien à ce moment là !

Ben tant pis pour toi, tu y auras le droit quand même, ce sont les programmes du cycle 3 ! Je vous mets même l’extrait précis, les gamins doivent : savoir que la grossesse est consécutive à une fécondation, à l’origine d’un nouvel individu ; savoir que, chez les êtres humains, la sexualité ne se réduit pas à la reproduction de l’espèce ; connaître les modifications qui apparaissent à la puberté (ex : les règles) et les risques contre lesquels il convient de se prémunir (ex : grossesse précoce, IST). J’ai appris le passage par coeur pour le ressortir aux parents qui viendront râler ! J’ai même prévenu la directrice que je commençais le chapitre !

Pas évident d’aborder le sujet entre les rires ou la gêne des élèves et les réticences des parents. Mais les gamins n’en entendront plus parler avant la 4ème (si le prof de bio, effrayé à l’idée de parler de sexe à une classe d’adolescents aux hormones en ébulition, ne saute pas le chapitre). Et pour beaucoup, pas le peine d’essayer d’en parler à la maison (N. (toujours le même) a raconté que quand il avait posé des questions à la maison, il s’était pris une baffe !!!). Les copains ne sont pas d’une grande aide non plus, soit ils se moquent soit ils n’en savent pas plus !
Or je me dis que la 4ème ce sera déjà trop tard pour certains. Une de mes élèves de 10 ans m’a expliqué que sa mère avait 25 ans et son père 23 ans. Et en voyant certaines nénettes de la classe, je me dis qu’elles ne vont pas attendre encore 3 ans avant d’être sexuellement actives (Oui j’ai vu Juno récemment !). Et je voudrais qu’elles sachent qu’elles ont le choix d’avoir ou non 5 ou 6 gamins comme c’est monnaie courante dans le quartier ! Je parlerai contraception, je parlerai aussi d’abstinence pour leur faire comprendre que rien ne presse…

On se dit parfois que les gamins d’aujourd’hui en savent déjà beaucoup avec la télé, les films, etc… mais en fait passés les quelques mots crus de leur vocabulaire (dont ils ne savent souvent pas la signification) ils sont bien ignorants !

Par exemple, beaucoup d’élèves ne savent pas comment sortent les bébés ou sont persuadés qu’ils sortent pas les fesses ! Il est peut-être important de leur dire qu’ils n’ont pas été déféqués par leur mère !!!

8 Commentaires

Classé dans Vie de classe

8 réponses à “Ayé, on a commencé à parler de seeeeexe !

  1. Ca me rappelle furieusement un vieux sketche de Roland Magdane « Vous savez comment on fait les bébés ? Ben le garçon, il met ? Il met ? Il lui met le nez dans l’oeil ! » OK, je retourne à mes copies !

  2. Chez les garçons, la chose s’apprend assez vite dans la cour de récréation !

  3. Vaste programme… je me souviens de l’année dernière, même chapitre avec mes CM2… Heu qui croyaient tout savoir, ils m’en ont appris de bien bonnes ! (fausses bien entendues mais bien risibles !!!)

  4. Mdr !
    Petite discussion avec mes CE2 (nous parlions de la vie dans les pays pauvres) « mais madame s’ils ne veulent pas d’enfants, ils n’ont qu’à pas faire humm humm ! »
    Je t’avoues que je n’ai pas su répondre, enfin si j’ai dit : « demandez à vos parents ! »
    Pas top comme réponse mais sur le coup, c’est ça qui est venu !Oupss !

  5. Ahhhhh! Ouf!
    Quelqu’un qui raisonne comme moi!
    Je démarre ça après les vacances de Pâques, avec les cm2, sur mon temps de décharge de dirlette.
    Seul moyen que j’ai eu de convaincre mes collègues mâââââles de traiter ce chapître, sinon, ils ne font pas.

  6. Aliesca

    Alors là, j’admire la conviction professionnelle de mes collègues de l’élémentaire qui abordent ce genre de sujets avec des pré-ados! Je n’ai qu’un mot à dire: respect!
    Déjà que les maternelles (GS) gloussent bêtement quand on parle des différences physiques entre filles et garçons et même parfois il est question d’amour…

  7. je trouve ça trés bien de leur en parler, comme tu dis, en 4ième (si c’est fait) ce sera trop tard pour certain :o/
    comme dit aliesca : respect car entre les parents, les enfants qui ne veulent pas savoir et ceux qui croient tout savoir……

  8. Et bien moi j’en ai fait mon sujet de mémoire en PE2 !!!

    Faut arrêter, c’est pas plus compliqué à aborder que la digestion (ou le mot anus en fait rigoler plus d’un).

    A l’heure des grossesses de plus en plus précoces et des tabous familiaux qui reviennent au galop, un peu de courage pour se lancer semble bien dérisoire!!

    Il existe un bon ouvrage du scéren sur le sujet, la séquence proposée est très bien faite.

    Pour plus de renseignements, je suis à votre disposition!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s