Conviction ou conformisme

A priori, je ne voulais pas faire de bricolage de Pâques. D’abord parce je ne voulais pas « célébrer » cette fête chrétienne, je suis très attachée au principe de laïcité ! Même si personne ne s’en serait plaint car cette fête n’a aucune signification pour la plupart des élèves de ma classe : pour eux c’est simplement l’occasion de dessiner des lapins et de se goinfrer de chocolat. Or je leur rabache assez souvent les oreilles avec les goûters équilibrés (en les obligeant à remballer paquets de chips ou de yum yum).

J’avais simplement l’intention de leur expliquer en quoi consiste cette fête (comme je l’avais fait pour Noël ou l’Aïd) : un p’tit peu d’histoire des religions quoi !

Mais tous les autres collègues leur ont fait faire un bricolage… tous les autres collègues leur ont acheté des chocolats pour le garnir…  Alors ne voulant pas affronter la tête de mes élèves sortant les mains vides pendant que tous les autres exhibaient leurs réalisations débordantes de chocolats, j’ai cédé ! Ils ont fabriqué un petit panier avec une bouteille en plastique découpée et ont eu leurs chocolats.

Mais bon, mon honneur est sauf : c’était pédagogique ! Ils ont du suivre une fiche technique pour faire le bricolage et faire une division pour trouver combien chaque élève devait recevoir de chocolats !

7 Commentaires

Classé dans Humeurs

7 réponses à “Conviction ou conformisme

  1. Moi non plus je ne fais pas de cadeau (j’ai une collègue qui a la bonne idée de faire mes arts plastiques pendant que je chante avec les siens)… mais par contre, je suggère toujours à mes élèves que les cadeaux provenant d’eux sont toujours les bienvenus, surtout plein de chocolats !🙂
    Attention à la ligne !

  2. Moi j’ai été la seule de l’école à faire faire un petit bricolage, mais c’était pour travailler sur les solides… ça compte, ça ?
    Le patron du pavé, décalquage/traçage, le découpage impecc’ (ouh la la que ce n’était pas gagné, ça !) Mais j’ai bien appuyé sur le fait que s’il ne découpaient pas sur le trait leurs boîtes ne fermeraient pas… c’est la toute première fois je crois que je n’ai eu AUCUN ratage dans le découpage ! Puis déco, collage, et remplissage d’oeufs… et de pièces en chocolat, parce que ça fait 15 jours qu’on bosse sur la monnaie, chacun devait avoir la même somme dans sa boîte, évidemment, hin hin hin… (les instits sont machiavéliques, ils détournent tout en boulot !!!)

  3. Ben dans ma classe, rien.
    Rien fait.
    De toutes façons, pour ces petites victimes de la surconsommation, les périodes sont floues et longues.On enchaîne Noël sur Les rois, sur Pâques, les dates sont indeterminées.(y’a qu’à regarder les rayons des supermarchés).
    Le seul truc que je vais faire, c’est le 1er avril. Des poissons et des blagues.
    Et bien sûr, j’oublie aussi la fête des mères, des pères, des grand-mères, des secrétaires…

  4. Moi, je comptais faire un bricolage de Pâques dans ma classe, mais seulement avec les élèves « germanistes ».
    Or, le bricolage dure assez longtemps (choix des couleurs, découpage…) et je n’ai ma classe en allemand que 2 x 45 minutes par semaine. >> Mission impossible !

    Et pis comme j’étais en stage, ce n’était pas évident de leur faire réaliser ce panier.

    Par contre, mardi, en rentrant, mes « germanistes auront la surprise de voir que le Lapin de Pâques est passé et qu’il a laissé deux-trois sucettes en chocolat !🙂

  5. C’est la première année que je ne faisais rien faire concernant Pâques.. et, ma foi, c’était très relaxant que de s’enlever toute cette pression des fêtes!

  6. je te comprends (en tant que parent) je suis très partagée sur cette fête, comme on est pas croyants, mais mes gamins demandent bien sûr les chocolats. En primaire, je ne me souviens pas qu’ils aient bricolé pour Pâques. Par contre, la maitresse ou le maitre distribuait assez facilement un petit oeuf à chaque enfant … et ils étaient contents avec ça. Je pense qu’il y a des écoles qui font et d’autre pas. En Allemagne Pâques se fête aussi + qu’en France (niveau déco je veux dire) donc vous avez aussi cette influence peut être régionale ? …

  7. petitemaikress

    Emelire, c’est vrai qu’en Alsace, Pâques se fête encore énormément et dans beaucoup de classes on fait des bricolages ! C’est presque aussi incontournable que la fête des mères…
    N’empêche c’est un peu problématique maintenant qu’ils savent que le lapin est vivipare de leur dire que c’est lui qui ramène les oeufs de Pâques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s