Ragnagnas

En faisant le topo sur les changements de la puberté, nous en sommes évidemment venus à la question des règles.

C’est effrayant de voir que nombre de filles ne savent pas du tout ce que c’est alors qu’elles sont en âge de les avoir… Certaines m’ont demandé : « Mais je fais quoi si ça arrive un jour à l’école ? » Est-ce normal que ce soit moi et par leurs mères qui suggère d’avoir un protège slip dans son cartable au cas où !

Filles et garçons ont tous trouvé ça dégoûtant, et j’ai beaucoup insisté sur le fait que cela montrait qu’elles devenaient des femmes, que plus tard elles seraient capables d’avoir des enfants, etc.

Puis sont venues les questions des garçons : « Mais les femmes elles ont toutes leurs règles ? « 

Ben oui, sauf problème

– Même les mamans ? …(cogite, cogite)… Alors c’est pour ça qu’elles achètent « des petites couches » ?

– Euh, oui, on appelle ça une serviette hygiènique

– Et même les maîtresses alors ?

– Eh oui !

– Oh !

Puis B., très petit macho, m’a demandé :

Mais si les filles elles ont les règles tous les mois, les garçons ils ont quoi ???

Et je ne pouvais même pas rétorquer qu’ils allaient au service militaire

Mais alors ce sont les filles qui font tout le boulot ?

Y. un grand sourire aux lèvres a alors rétorqué : Mais nous aussi on a nos règles en brandissant son équerre et son double décimètre !!!

Par contre, j’aurais préféré que O. ne rajoute pas son grain de sel, avec beaucoup de conviction :

Je savais pas ce que c’était mais si les femmes elles vont à la mosquée quand elles les ont, on les frappe... (et il mime le geste de donner un coup de poing…)

Et une gamine musulmane de renchérir :

Oui parce que c’est sale …

Y’a du boulot, n’est ce pas Emelire ?

18 Commentaires

Classé dans Non classé

18 réponses à “Ragnagnas

  1. je te lis régulièrement, mais là c’est mon premier commentaire. Je suis attérée. Si jeunes, et déjà autant englués dans les préjugés.
    Les règles, c’est parfois gênant, mais ça n’a rien de sale ….Elles se rendent compte qu’elles s’enferment toutes seules, ces petites ?

  2. wannagetafly

    waou… c’est effrayant. Et encore, ces petits ont de la chance, ils ont l’air d’avoir une instit’ consciencieuse et qui aime son boulot.
    L’éducation Nationale a encore beaucoup beaucoup de travail (si on ne coupe pas l’herbe sous le pieds des enseignants et futurs enseignants qui en veulent)
    Mais ce qui m’affole le plus là dedans, c’est de savoir ou sont les parents??

    En tout cas continuent, ils ont besoin de gens comme toi ces p’tis loups

  3. wannagetafly

    waou… c’est effrayant. Et encore, ces petits ont de la chance, ils ont l’air d’avoir une instit’ consciencieuse et qui aime son boulot.
    L’éducation Nationale a encore beaucoup beaucoup de travail (si on ne coupe pas l’herbe sous le pieds des enseignants et futurs enseignants qui en veulent)
    Mais ce qui m’affole le plus là dedans, c’est de savoir ou sont les parents??

    En tout cas continuent, ils ont besoin de gens comme toi ces p’tis loups

  4. Les règles ? Sale ? Ils ne l’ont tout de même pas inventé, donc il a bien fallu que ce soit les parents qui leurs transmettent ces idées. A croire que ces parents n’ont pas de respect pour leur corps et/ou pour celui de leur femme/mère/fille.
    Pauvres gamins, élevés dans de telles « valeurs »…

  5. marilou

    Je ne me souviens même plus de la façon dont j’ai appris ce qu’était les règles, mais ça ne m’est jamais venu à l’esprit que c’était quelque chose de sale. Pour moi c’était dans l’ordre des choses et même si ce n’est pas toujours très agréable je savais que c’était comme ça et qu’il fallait faire avec.

  6. Toutes les religions monothéistes on quelque « difficultés » avec les menstruations, selon la religion juives (j’ai du mal à appeler ça religion quand il s’agit de conneries pareilles) la femme ne doit avoir aucun contacts physique avec un homme et doit se laver tout les jours selon un cérémonial particulier dont je ne me souviens plus. Et pour ce qui est de la tradition catholique y’a qu’a lire Carrie de Stephen King pour ce faire une idée (en anglais le mot pour « règles » est « curste » littéralement « malédiction ».)

    Courage… Nos instit’ doivent tordre le coup à beaucoup de barrières séculières…:/

  7. Comme je le précisais, il faudrait que ce soient les parents qui prennent ces sujets en charge…Mais ! heureusement qu’ils t’ont, parce qu’entre des parents inexistants et des religions à la limite de la secte…on n’est pas sorti !
    Très bonnes vacances quand même.
    Amitié

  8. Valérie

    ça ma laisse sans voix!
    … mais bonnes vacances quand même!

  9. Valérie

    pardon, ça mE laisse sans voix!

  10. Salut,

    C’était peut-être là une des leçons les plus importantes.
    Heureusement que tu n’as pas fui parce que ça peut vite déraper.
    J’imagine ces jeunes filles désemparées devant leurs premières règles et le rejet des garçons. Bravo l’image de soi…!

    J’ai découvert ton blog très récemment et il me parle assez😉 Donc, j’ai mis le lien sur le mien.

    A bientôt,
    Patakesse

  11. Ah la la petite Maikresse, oui qu’il y en a du boulot, et toi tu es, avec tes collègues enseignant-e-s en 1re ligne ! Ma fille et mon fils ont aussi appris ça à l’école, mais il y avait moins de questions car l’instite laissait moins parler. Enfin d’après les échos que j’ai eu. J’avais parlé de ça avec eux quand ils ont eu 9 ans… parce que ma mère m’a parlé d’une femme qu’elle connaissait et qui était réglée à 9 ans donc j’ai préféré leur parler avant. Et avant aussi l’école pour qu’ils soient sûrs que j’avais pas oublié de le leur dire. Ma mère me l’avait dit, j’avais 10 ans. J’allais partir en classe de neige avec l’école et sur la liste il y avait ‘serviette hygiénique’ et ma mère a utilisé ça pour m’en parler. ça ne m’a pas fait grand chose. Elle m’en a reparlé + tard et je n’ai rien compris, il y avait de la gêne de sa part, j’ai cru que ça n’arrivait qu’une seule et unique fois ! et pas tous les mois … :o/ Donc avec mes enfants j’ai ‘insisté’ sur le fait que c’était tous les mois ;o) d’où le nom de règles, régulier, etc. …
    Ma mère, elle, l’avait appris sur le tard, une copine lui avait expliqué ça dans la cour. Elle ne le croyait pas et avait demandé à sa propre mère si c’était vrai … elle lui a répondu « oui c’est vrai ». Ma mère s’est toujours demandé si la copine ne lui avait pas parlé, elle l’aurait appris en le vivant ! ce qui peut faire très peur alors !
    Je pense que ne rien dire, ça signe la honte, et ça laisse la fille face à la peur, sans solidarité.
    On peut juste objecter dans notre société que l’accent est trop mis sur « irréprochable » « sentir bon » « se sentir fraîche » … qui dépasse vraiment l’hygiène. C’est, en creux, nous dire qu’on pue, qu’on est pas fraîches … Alors c’est difficile pour les enfants, pris entre l’ignorance et ces injonctions de fraîcheur, de vivre bien le ‘devenir une jeune fille, puis une femme’ ;o) …
    Je suis admirative de la manière dont tu leur enseignes en tous cas ! bonnes vacances (nous c’est fin de semaine prochaine ;o)

  12. euh j’ajoute pour ton ‘petit macho’ qui demandait ce qu’on les garçons, eux ils ont la barbe qui pousse (+ tard que les règles des filles) et généralement ils se rasent, ou pour ceux qui gardent la barbe ils doivent l’entretenir, bon rien à comparer avec les règles ;o) j’en connais que ça n’amuse pas des masses ^^

  13. Souvenir de classe de CM2 : « mais pourquoi c’est bleu, les règles?? ».
    ben, oui, vou savez, les pubs, les filles (toujours maquillées dès le matin, avec leur mise en plis), on toujours des règles bleues!
    Quand j’ai expliqué que c’était plutôt rouge, parce que plutôt du sang, cris d’horreurs (dégoût de garçons, frayeurs de filles)…
    finalement, les pubs, c’est plus soft!

  14. Oui, c’est vrais que la barbe c’est chiant, mais je n’échangerais (enfin peut etre contre la possibilité de porter un enfant faut voir…)

  15. Je ne me souviens pas que la maîtresse nous ait parlé des règles, quand j’étais à l’école primaire… Je connais une petite fille qui les a eues très très tôt, personne ne lui en avait jamais parlé, et elle est sacrément traumatisée…

  16. zukuss

    futur prof => ‘curse’ (et non ‘curste’, qui n’existe pas) est extremement peu utilise en anglais, uniquement dans les milieux tres tradi. Le mot courant est ‘period’.

  17. lucie

    Pour ce qui concerne les musulmans,
    C’est faux . Je sais pas qui lui a dit
    mais c’est pas dutout ça.

  18. au lieu de dire des sottises, lisons quelques textes de reference…

    (Coran 2/222-223).
    Les croyants t’interrogent sur la menstruation.
    Réponds-leur: C’est un mal .
    Tenez-vous à l’écart des femmes, durant la menstruation, et ne vous approchez point d’elles avant qu’elles ne soient pures.
    Quand elles se seront purifiées, venez à elles comme Allah vous 1’a ordonné!

    (ibn Qudama, Précis de Droit 46).
    Les menstrues entraînent dix interdictions: l’accomplissement et l’obligation de la prière; l’accomplissement du jeûne et du tawàf; la lecture du Coran; l’attouchement d’un exemplaire du Coran; le séjour dans une mosquée; les rapports sexuels; la répudiation conforme à la tradition ; le décompte par mois de la retraite de continence.
    Les menstrues entraînent l’obligation des grandes ablutions, la qualité de pubère et la nécessité de compter, par menstrues, la durée de la retraite de continence.
    Quand cesse l’écoulement du sang menstruel, la femme a l’autorisation dejeûner et elle peut être répudiée. Mais elle doit procéder à des ablutions majeures pour que tombent les autres interdictions.

    (Muslim, Sahih 2-440).
    Aïsha a dit : Quand l’une des nous avait ses règles et que l’envoyé d’Allah désirait entretenir des rapports sexuels avec elle, il lui ordonnait de s’envelopper d’un izâr .

    (Muslim, Sahih 2-442).
    D’après Maymûna, « Chaque fois que le prophète désirait entretenir des rapports sexuels avec une de ses femmes, ayant ses règles, il l’enjoignait de s’envelopper d’un izâr ».

    (Muslim, Sahih 2-499).
    D’après Aïsha, une femme interrogea le prophète sur la façon dont elle devait se laver de ses règles. Il lui donna donc des instructions sur la manière de se laver et ajouta :
    -« Prends ensuite un chiffon parfumé de musc au moyen duquel purifie-toi ».
    – « Comment me purifie-je au moyen de ce chiffon? », ajouta-t-elle.
    – « Gloire à Allah! riposta le prophète, purifie-toi ».
    A ce moment, le prophète détourna le visage; Sufyân ibn ‘Uyayna nous montra alors du doigt son visage (grimaçant pour simuler l’attitude du prophète à ce moment-là).
    Aïsha ajouta : J’attirai cette femme vers moi et, ayant compris ce que l’envoyé d’Allah voulait dire, je lui dis :
    -« Suivez au moyen de ce chiffon les traces de sang ».

    (Muslim, Sahih 2-501).
    D’après Aïsha, Fâtima bint Abu Hubaysh vint dire au prophète :
    -« Ô envoyé d’Allah! Je souffre d’écoulements de sang en dehors de mes règles et je n’arrive pas à me purifier, dois-je renoncer à la prière? ».
    – « Non, répondit le prophète, ce sang provient d’une veine, il ne s’agit pas des règles. Quand tu es indisposée, cesse de faire la prière et une fois cette période terminée, lave-toi et fais la prière.

    (Muslim, Sahih 2-444).
    Umm Salama a dit : « Pendant que nous étions couchés, moi et le prophète, sous une couverture de laine, j’eus mes règles. je m’enfuis aussitôt et allai revêtir mon costume de règles » .
    -« As-tu tes règles? », me demanda le prophète.
    – « Oui », répondis-je.
    Alors, il m’appela et je me remis avec lui sous la couverture. Elle ajouta qu’elle se lavait avec le prophète dans un même bassin des impuretés du coït.

    (Muslim, Sahih 2-454).
    Aïsha a dit : « Le prophète s’appuyait sur mon giron alors que j’avais mes règles; et il récitait le Coran ».

    source- islam-documents.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s