Touche positive

On me fait remarquer que je ne dois pas laisser mon blog en pause sur une note aussi négative ! Lorsque je me vois citée en exemple de ceux qui ne donnent pas envie d’être prof, je m’inquiète !

Manque de bol, je n’ai pas grand chose à raconter… Il y a nettement moins de bons mots et de jolies perles cette année… à moins que je ne sois pas assez disponible pour y faire attention !

Je pourrais me lancer dans les sujets d’actualité : grève, suppression des rased, disparition de la petite section de maternelle, recrutement des profs après le master, mais ce ne serait pas forcément plus gai !

Alors essayons de les trouver ces petits bonheurs qui font que j’aime toujours ce métier :

– Une gamine que j’ai en arts plastiques pendant un échange de service : Je pourrai vous avoir comme maîtresse l’année prochaine ?

– La petite S. qui déchiffre à peine en CM1 qui vient me montrer toute fière ses livres empruntés à la bibliothèque.

– E. qui vient me voir pendant la correction d’un exercice pour me dire à l’oreille, avec un grand sourire : Ca y est, j’ai compris comment ça marche les soustractions !

– Observer les élèves pendant l’heure de sport « à la carte » juste avant les vacances : saltos, hula hoop et dribbles endiablés sans aucune anicroche…

– Raconter quelques anecdotes sur Louis XIV devant des élèves médusés

– Le « Whaou, trop fort maîtresse » quand sous l’oeil admiratif des élèves, en donnant un coup de pied pour dégager le ballon qui m’arrivait dessus, j’ai marqué un but pendant la récré.

– Ouvrir chaque matin ma classe, monter les volets, préparer le tableau et les photocopies en buvant un café et en écoutant de la musique classique …

– Le bonne récré que je leur dis à chaque interclasse quand il est suivi de temps en temps d’un Vous aussi maîtresse !

La petite lueur amusée dans les yeux de ceux qui comprennent quand je fais du second degré.

– La reprise en choeur de mes phrases fétiches : Maîtresse, il faut écrire ce qui est au tableau ?, Non elle fait ça pour décorer !

– Préparer une séquence de sciences ou d’histoire, en me plongeant dans les bouquins pour compléter ma propre culture générale, imaginer comment rendre cela plus attractif, trouver des moyens de leur faire comprendre le pourquoi du comment…

– La fierté dans leurs yeux quand je donne un « bravo », leur fait un compliment ou met une bonne remarque dans leur cahier !

Et bien d’autres encore…

Tiens ça m’a fait du bien d’écrire cette note !!! Je crois que je vais me forcer chaque soir à trouver trois choses positives dans ma journée de classe ! Je pourrais même proposer l’exercice aux élèves…

Merci encore pour le soutien ! Et vous quels sont vos petits bonheurs d’enseignants ?

21 Commentaires

Classé dans Vie de classe

21 réponses à “Touche positive

  1. Lled

    huhu, ça m’a rappellé une phrase fétiche de ma maitresse à moi, à l’époque où j’apprenais à compter, surtout les fractions : »deux plus trois quoi ? Pommes sur mon chapeau ? »

  2. …Quand, à la fin de l’année, un garçon dyslexique et malin comme un singe, qui affirmait bien haut qu’il détestait lire, vient me voir et m’annonce fièrement : « Regardez, c’est la première fois que je lis un livre en entier ! Ca y est, j’aime lire !!! ». Oouuuuufff ! Il termine son primaire avec au moins ça !
    …Quand, à la fin de l’année, une des grandes filles, insupportable, me remet discrètement une lettre sous enveloppe dans laquelle on peut lire que j’ai été sa « meilleure maîtresse de CM2 » (ah ? Parce qu’elle en a eu d’autres ?) et qu’elle me remercie pour ma patience et mes blagues.
    …Quand, au retour des vacances, ils reviennent avec un coquillage, un galet, un nid, des photos, pour moi, pour partager, pour raconter.
    …Quand… (suite au prochain épisode).
    Ca pourrait être une chaîne de blog d’enseignant, non ? Les p’tits bonheurs.

  3. Bonne idée, je garde sous le coude comme idée de post, à suivre donc !

  4. Ca fait du bien de lire ça, merci🙂

  5. Voir la réaction des élèves quand ils recopient la consigne : mettre dans l’ordre « des croissants », les nombres suivants.
    Testé en CM2 lors de mon stage de PE1. Effet garanti!

  6. Même idée que Mistinguette, je voulais en faire une chaîne😉

    Mais moi je suis une tricheuse, j’ai ce métier chevillé au corps, mes mauvais moments c’est quand je n’enseigne pas😉

    Allez, continue les pensées positives tu verras ça va marcher😉 (et pourquoi ne pas faire un » cahiers des pensées positives » dans ta classe avec tes élèves, sans oublier d’écrire toi-même dedans pour leur donner envie de faire des choses bien que tu mettras ensuite dans le cahier ..😉

  7. Anne de Suisse

    je devais parti à l’hosto pour une petite intervention, mes élèves de maternelle ont fait des rochers à la noix de coco (super simple hyper bon) avec ma stagiaire pour me les donner le dernier jour! trop coooool

  8. Mathildette

    Mes petits bonheurs à moi, c’est quand un de mes élèves qui a des troubles autistiques colle son oreille sur mon gros ventre pour écouter mon bébé!
    Ou alors quand un autre qui n’a jamais parlé me raconte tout un tas de choses extraordinaires avec des signes.
    Ou encore quand je vois qu’un élève réussit à lire des petites phrases et qu’il y a trois on était au niveau zéro.
    Quand je prépare des séquences sur des albums, et même, ce que je préfère c’est préparer Noël…, les histoires, les décorations, les couleurs et tout et tout.
    Je crois même que j’espère moi aussi parfois que le Père Noël va venir à l’école!

  9. Quand, l’an dernier, une maman d’accueil d’un de mes élèves de CLIS (retiré à sa famille), en très grande difficulté scolaire et affective, m’a dit que l’année d’avant, il pleurait tous les matins parce qu’il ne voulait pas aller à l’école et qu’avec moi, il pleurait quand c’était les vacances…
    Quand mes collègues posaient sur moi un regard étonné parce que mes élèves gitans venaient le samedi, ce qui n’était pas arrivé depuis dix ans…
    Les lueurs de bonheurs dans les yeux de tous les élèves quand nous avons goûté toutes les bonnes choses que nous avions cuisiné…

    :’)

    Tant de moments, en fait, qui font oublier les commentaires destructeurs d’une inspectrice, les réveils à 5h15 pour aller prendre le train, les menaces des parents après le placement d’urgence d’une élève suite à mon témoignage, et toutes les nouvelles mesures politiques qui n’ont pour but que de nous décrédibiliser et ébranler notre passion…
    Courage! 🙂

  10. lanternebleue

    Le coup des 3 choses positives, justement c’est une prof qui me l’a appris. A chaque fois que j’allais la voir c’était mon exo « forcé ». J’ai un peu laissé tombé depuis…C’est pourtant un bon truc.

  11. Eleanor

    J’aime :
    Quand je dis « en piste jeunes gens » à mes élèves et qu’ils se marrent
    Quand un élève oublie d’ajouter l’unité de mesure en maths et que les autres reprennent ma phrase fétiche : « C’est 25 quoi ? Cacahuètes ? »
    Quand ils me mettent des pot-it avec des coeurs ou des petits mots au tableau pendant la récré.
    Quand mes anciens viennent à la sorti du vendredi me dire bonjour et qu’ils continuent de m’appeler maîtresse.
    Quand certains me disent le jour des vacances que ça va être long sans me voir.
    Quand ils reviennent de vacances et disent que je leur ai manqué.
    Quand ceux qui viennent au soutien me disent qu’ils sont contents.
    Quand ils repartent tout fier de mon bureau avec un TB ! sur leur cahier et qu’ils vont le montrer aux copains avec un sourire jusqu’au oreilles…

    à ces moments là, j’adore mon métier.

    Et aujourd’hui, ça me fait spécialement du bien de m’en souvenir. Merci

  12. Fanette

    Ce que je préfère entre tout ce sont leurs yeux qui pétillent de fierté quand ils réalisent leurs progrès. Ces yeux qui disent merci. Ces yeux qui disent: « De moi aussi on peut être fier! » Ça me bouleverse toujours autant.
    J’aime aussi beaucoup transmettre mes coups de coeur. C’est incroyable comme il est plus facile de faire passer une notion quand elle nous botte. Quand on lit un livre que j’adore, les enfants le sentent immédiatement, ils deviennent attentifs, ils sont à l’écoute de mon plaisir, cherchent ce qui le crée et prennent plaisir à leur tour. Ça n’est plus du travail, c’est du plaisir partagé. Un moment en dehors du temps, rien que pour nous, au fond de notre coeur pour toujours. Des petits moments qui tiennent chaud.

  13. Quand un de mes PS m’a dit en fin d’année : Mais je veux pas changer de maitresse moi !

    Quand une grand-mère vient me voir pour me dire que son petit fils à passer une belle première année d’école ( comme je ne l’ai pas bcp vue, ca m’a encore plus touché), que la maman a l’air toute émue en disant au revoir le dernier jour…

    Quand je suis repassée dans mon école en septembe et qu’un autre PS m’a dit qu’il voulait que je revienne….

    Quand une élève de cette année me dit qu’elle aime bien le lundi pcq l’autre maitresse est plus sévère…

    Quand je recois des dessins, des cadeaux…

  14. Coucou P’tite Maikress !
    Ca faisait un bail que je n’étais pas venue faire un petit tour par chez toi. Beaucoup d’événements sombres chez moi qui m’ont pris de l’énergie… Je crois que cette année commence un peu difficilement pour tout le monde, avec les APE, le programme un brin alourdi, les réseaux qui vont disparaître …
    Mais oui, il existe encore des petites incursions de bonheur tout simple qu’il nous faut arriver à voir et à préférer au reste pour ne pas couler. Ces petits mots de nos élèves, ces sourires ou ces rires de collègues dans la cour ou au repas de midi. En ce qui me concerne je suis enfin nommée dans une école où la moitié de l’effectif des profs est masculin et crois-moi c’est incroyable comme il y a moins de problèmes, moins d’histoires …Une bonne équipe sympa, ça change tout aussi.
    Bon j’arrête de te bassiner, je reviens bientôt par chez toi.
    Grosses bises
    Naturella

  15. En ce moment pas trop la frite non plus après cette rentrée difficile, mais quand je vois les bouilles de mes élèves (PS-MS) ça va tout de suite mieux.

    Mes petits bonheurs :
    – leurs yeux pétillants quand je leur amène une surprise
    – les entendre rire quand je leur raconte une histoire
    – les voir « plonger » dans leurs cahiers de vie le jour de la distribution, et papoter entre eux « regarde, là, et là aussi… »

  16. Nous ne sommes rentrés qu’aujourd’hui de vacances (si tu veux savoir pourquoi, lis « vacances à rallonge » sur mon blog à moi…).
    A 8h30, un de mes garçons me dit « Ah ! Maîtresse, j’étais impatient de rentrer à l’école : je commençais à m’ennuyer en vacances ! ».

  17. …trouver trois choses positives…
    Une chose est certaine, eux, ce qu’ils ont de positif, c’est toi !

    Je n’ai été prof qu’une année, au début de ma vie professionnelle.
    De plus, je donnais des cours de « Promotion Sociale », cours que j’ai gardé après être parti, à la demande du principal.
    Une de mes grandes satisfactions fut de rencontrer quelques 10 ans après…un homme qui se présenta et me rappela que j’avais été son prof de dessin technique ?
    Il était alors employé dans une Entreprise comme ajusteur.
    Enfin reconnu, je voulus savoir ce qu’il devenait…
    – Je suis professeur de dessin technique, vous m’avez donné le goût à ce métier !
    Je ne répondis pas…(Je ne pouvais pas)

  18. fugeela

    Contente de vous revoir !!! Je savais bien qu’ils existaient ces petits plaisirs de maikress LooOl !!!

  19. Bah wé!!!!

    ce sont ces petits bonheurs qui nous portent souvent… dans notre métier comme dans notre vie privée!

    mais on a beau avoir choisi ce métier par conviction, parfois on se dit que ce serait plus simple de tout lâcher!

    Cette année j’ai de la chance, j’ai un petit boudha dans ma classe: Mama… où un petit bout de femme qui te regonfle le coeur en deux temps trois mouvements…

    tiens bon!

  20. élève N°333455865761

    Petits plaisirs d’élève :o) :

    Quand l’enseignant passe un bon moment avant de corriger les copies,
    Quand dans un moment de stress l’enseignant oublie que le devoir surveillé était prévu aujourd’hui,
    Quand l’enseignant le plus strict de toute l’équipe éducative se met tout d’un coup à sourire,
    Quand on a sué en révisant et qu’on se rend compte que ça marche bien,
    Quand on s’endort lentement bercé par la voix de Mme T., qui donne pourtant un cours extrêmement intéressant,
    Quand l’établissement n’arrive à trouver un remplaçant au dépressifs divers,
    Quand il y a des « nouilles-pâtes » au réfectoire,
    Quand c’est 17 heures,
    Quand on a son bac,
    Quand on a la chance d’avoir son professeur préféré dans sa matière préférée deux ans de suite,
    Quand on oublie l’école,
    Quand la P’tite maikress nous dévoile sa vie « cliché » : « – Ouvrir chaque matin ma classe, monter les volets, préparer le tableau et les photocopies en buvant un café et en écoutant de la musique classique … » d^_^b
    Quand on apprend que la maîtresse ne dort pas sous son bureau…

    Ce ch’tit blog est souriant, ça faisait longtemps que je n’avais pas posté, mais je lis avec attention.

    Bon courage.

  21. Avoir trois tonnes de boulot.

    Et lire des blogs au lieu de bosser !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s