ZZZZZZZZZZZZZZZZ

Désolée pour le manque de mise à jour, mais la p’tite maikress a la grippe…

Alors je dors, je dors, je dors.

Entre deux ronflons, je reçois des messages de ma directrice concernant les fameuses évaluations de CM2.

Nous les avons fait passer, malgré leur difficulté, leur place dans l’année et le découragement des élèves… Nous allons faire remonter les résultats sauf que nous avons décidé, en accord avec les autres maîtres de CM2 du secteur, de ne pas utiliser le logiciel officiel qui prévoit seulement réussi/raté pour chaque item. Nous allons utiliser celui d’un syndicat qui prévoit réussi/raté OU non étudié !!! Cela nous paraît très important de faire la différence entre ce que les gamins ne savent pas faire et ce qu’ils n’ont pas encore vu en classe (comme le plus que pafait, la division à quotient décimal, …)

Or nous venons de recevoir un rappel à l’ordre officiel : si nous n’utilisons pas le logiciel officiel, ce sera considéré comme « service non fait »…

11 Commentaires

Classé dans Vie de classe

11 réponses à “ZZZZZZZZZZZZZZZZ

  1. Annette

    Je vous soutiens !!
    Résistez !!
    (le second degré en a ras-le-bol aussi !)

  2. sylvie

    de mieux en mieux !…. si vous ne voulez pas pénaliser les élèves, vous aller noter « réussi »
    Je vois d’ici ce que ça va donner au collège !!… Annette a raison !

  3. Nadine

    Qui dit « service non fait » , dit salaire en moins …(il faut le savoir )

    Fonctionnaires nous sommes et nous devons fonctionner , bien ou mal, mais en suivant les ordres … aussi halluccinants soient-ils !!!

  4. Nadine > Boarf, fonctionnaire ou pas, il suffit d’être salarié et subordonné pour faire le même constat.

    Sauf que là, c’est notre argent qu’ils dépensent inutilement…

  5. Nadine

    Oui, c’est sûr, c’était un pauvre jeu de mots à 2 sous …

  6. le petit Nicolas

    En même temps si on ne veut pas obéir à une hiérarchie et à ses ordres aussi stupides soient-ils, fallait peut-être faire autre chose que fonctionnaire d’Etat.
    Dans un service public digne de ce nom c’est comme ça que ça se passe et si on est pas contents et bien on attend les élections comme des gens bien élevés.

  7. il a raison le gamin du post suivant….mais ce n’est pas son école qui est chelou……ça vient de l’éducation nationale!!

  8. Ben si j’en crois les dernières news, c’est pas légal d’utiliser leur logiciel, au ministère, car il n’a pas encore eu l’agrément de la CNIL. (cf mon blog ou le Café Pédagogique).
    Soigne-toi bien!

  9. perisse

    bonjour a tous
    je suis sidérée par vos conversations et commentaires.On se croirait dans une cour d’école.Je vois maintenant pourquoi il est si difficile de faire progresser notre système educatif.Pour votre info,je ne soutiens pas idéologiquement le gouvernement,mais au lieu de vous plaindre du matin au soir essayez de faire tout simplement votre travail le mieux possible.vous depensez toute votre energie à critiquer .Que vous reste t il pour transmettre?de l’aigreur,de l’insatisfaction permanente,de La remise en question
    Dès l’année prochaine, mes enfants iront dans le privé non pas à cause des grèves mais en raison de l’état d’esprit que beaucoup d’instituteurs vehiculent.L’absence de remise en question de votre corporation me pousse a cette decision et je le regrette.

  10. yop

    perisse, le jour où tu comprendras qu’on se bat pour tes gosses…
    on y gagne quoi, dans ces évaluations?
    rien:
    ce n’est pas un outil permettant de repérer les défaillances des élèves (ex: 1 erreur sur un exercice à 10 questions= exercice faux= même résultat qu’un élève qui a fait 8 erreurs…)
    ce n’est pas une évaluation utile aux ministère: impossible d’évaluer des leçons aussi tôt dans l’année, sur des critères qui ne prennent absolument pas en compte l’enfant (aucun aménagement de l’évaluation prévu pour faire passer des test oraux à des élèves en difficultés de lecture, ou en cas de dyspraxie par exemple)
    ce n’est pas un exercice utile à l’élève non plus: sa stratégie de résolution n’est pas mise en avant et ne permet pas de détecter d’où vient l’erreur (et donc: comment progresser)
    alors oui, on critique, on revendique, voire même, on propose d’autres évaluations, et de les faire passer en fin d’année…
    et toi, tu fais quoi?

    (pour ton information, les collègues du privé sont également des fonctionnaires de l’éducation nationale, ont les même programmes, bien évidemment les mêmes évaluations, et souvent, les mêmes opinions que leurs homologues du public quant à la politique du gouvernement en matière d’éducation… d’ailleurs, nombre d’entre eux ont fait grève aussi…)
    j’ai développé là le problème des évaluations, je pourrai embrayer sur des programmes qui annihilent la part de réflexion au profit d’une mémorisation bête et méchante, du soutien désormais fait par des enseignants non formés à cette tâche, ou de la suppression des iufm et de l’agence de remplacement qui font que si l’enseignant de tes enfants est malade, il sera remplacé par quelqu’un doté certes d’une solide culture générale, mais avec probablement peu de pédagogie et de connaissance sur l’enfant…tu veux que je te parle des meilleures maternelles d’europe qu’on est en train de casser, aussi? ou du fait que les enfants du larzac n’auront sans doute pas la qualité d’enseignement que ceux de la côte d’azur, car les moyens des écoles ne seront bientôt plus fonction de l’etat, mais des collectivités territoriales?

    là je ne te parle pas de salaire, de vacances, d’acquis sociaux ou autres: non, je te parle de l’avenir des enfants de ce pays, dont les tiens et les miens… et j’ai peur que si tout le monde suit sans broncher, de peur de passer pour un aigri qui ne met son énergie que dans la contestation systématique, ces enfants là, ben… ils deviennent de gros cons! (mais bon, ils voteront plus facilement pour qui on leur dit, je te le concède…)

    dernière chose: quand ma classe est en difficulté, que je sens que la leçon que j’ai faite n’est pas comprise ou autre, je n’attends pas tes invectives pour remettre en question ma pédagogie, la progressivité des apprentissages que je propose, la façon de présenter, les exemples pour illustrer. mon aigreur, pour te citer, je la mets peut-être dans ce blog et dans d’autres, dans la rue parfois, dans quelques courriers aussi, mais je ne me permets pas de la mettre dans la classe. alors avant de juger, vérifie si de ton côté, tu bosses main dans la main avec l’équipe pédagogique de tes enfants…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s